L’objet de demain sera connecté

L’objet connecté est en quelque sorte une intelligence artificielle qui se retrouve dans le quotidien de tous. Il est par définition un matériel électronique relié à distance à un ordinateur, et/ou à une tablette et à un smartphone. On le retrouve dans de nombreux domaines comme le sport, la santé, les loisirs, le transport ou encore la domotique. L’objet connecté a pour mission de faciliter le quotidien de son utilisateur et accroître sa connaissance.

Force est donc de constater que les objets connectés nous entourent, où que l’on soit. Montres, lunettes, caméras de vidéosurveillance, microphones, matériels Hi-fi, thermomètres, vêtements, tant d’objets qui commencent à révolutionner notre façon de vivre, et notre façon de consommer et de communiquer.

L’expérience utilisateur au cœur de la réussite d’un objet connecté

L’objet connecté trouve son succès non seulement dans l’aboutissement de son design mais aussi dans celui des fonctionnalités qu’il propose à son utilisateur. Ce dernier doit être en mesure de pouvoir profiter d’un grand nombre de possibilités d’utilisations pour répondre à divers besoins dans l’instant. Pour ce faire, l’interface doit être graphiquement attrayante, mais aussi et surtout facile et pratique d’utilisation. Ainsi, un véritable travail sur son ergonomie est plus que nécessaire afin de provoquer chez son utilisateur une totale adhésion. L’UX Design, lorsqu’il est associé à des études quantitatives et qualitatives, permet d’atteindre l’objectif de favoriser la multiplication des qualités de l’objet connecté concerné.

Le consommateur et ses attentes

Le consommateur attend une simplification de sa vie quotidienne, par un objet qui répond à un service de qualité et une parfaite écoute de ses besoins de manière personnalisée. Cityzen Sciences propose par exemple des vêtements connectés permettant aux sportifs de connaître leur position GPS, leur rythme cardiaque et leurs mouvements. Ou encore, Archos avec ses caméras permettant de surveiller sa maison à distance et Devialet avec ses enceintes d’une qualité révolutionnaire et son système qui se perfectionne en continu, gratuitement et ce, de façon autonome. Autrement dit, l’important est que l’objet « fusionne » avec l’utilisateur et ses activités.

Aujourd’hui le consommateur reste cependant très craintif puisqu’il ne connait pas encore la réelle utilisation qui est faite de ses données personnelles, collectées automatiquement. Une certaine réticence à passer dans le 100% connecté est également présente dû au prix encore trop élevé de grand nombre de ces objets.

Un gain de productivité pour les entreprises utilisatrices

Pour les entreprises, l’objet connecté dispose de nombreux avantages. Il représente notamment un gain de temps et de productivité. Les lunettes connectées d’Expert Teleportation, que la société HIRAMYS accompagne dans son développement commercial, représentent un excellent exemple pour ces entreprises en quête d’une plus grande productivité. Expert Teleportation facilite les équipes de terrain (techniciens, ingénieurs, équipes de maintenance) dans la remonté de leurs informations auprès des équipes de bureau, et dans la diminution de leurs pertes d’exploitation par une connexion voix + image en temps réel, grâce à des lunettes connectées ultra innovantes.

Ainsi, à chaque entreprise son objet connecté adéquat. Selon l’activité exercée, l’entreprise bénéficie d’un choix déjà important d’objets connectés différents sur le marché, destinés à favoriser le rendement des collaborateurs, le gain de temps, la diminution de diverses dépenses, mais aussi leur adhésion et leur engagement.

Une 4ème révolution industrielle ?

Le marché des objets connectés offre une perspective favorable et importante pour l’année 2020. Pour certain il s’agirait même de la 4e révolution industrielle. On estime qu’un individu possédera au moins 5 objets connectés et que le marché atteindra au minimum 5 trillions de dollars.

La France est actuellement l’un des pays leaders sur le marché des objets connectés grâce à ses ressources et ses entreprises compétentes en termes de technologie et développement des objets connectés. Elle comptabilise d’ailleurs le plus grand nombre de levées de fonds en Europe. La start-up française Netatmo a notamment explosé les records avec une levée de 30 millions d’euros récemment.

Le salon IoT World se tiendra les 23 et 24 Mars 2016, à Paris porte de Versailles, et rassemblera les acteurs les plus importants du marché des objets connectés.

Aurélia Deville